RESERVEZ LA DATE : La Société des ComicsJe vous reparlerai début septembre d’un programme de rentrée bien chargé en conférences, colloques et interventions diverses et variées. Mais d’ores et déjà réservez votre 22 septembre… ou n’importe quelle date entre le 22 septembre et le 29 novembre 2018, pourvu que vous passiez du côté de Lyon dans ces eaux-là. Pendant cette période la Bibliothèque de la Manufacture (Université Lyon 3) accueillera en effet une énorme exposition intitulée La Société des Comics, qui explorera la pertinence de ce médium par rapport à la société dans laquelle nous vivons. Mœurs, guerres, sciences, tout y sera passé en revue avec des textes richement illustrés, des analyses d’images ou des explications contextuelles.

Sous la houlette de Lionel Mignot, commissaire d’exposition, le comité scientifique se compose ainsi :

– Jean-Paul Gabilliet, professeur de civilisation américaine à l’Université Bordeaux Montaigne
– Pascal Robert, professeur des universités à l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (enssib)
– Lucien Perticoz, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université Jean Moulin Lyon 3
– Kader Chaibi, président de l’association lyonnaise BDCinéGoodies
– Michel Montheillet, dessinateur de bandes dessinées
– Xavier Fournier, journaliste et essayiste spécialisé es comics
– Jean Depelley, enseignant à l’ESPE, scénariste, réalisateur de documentaires, traducteur, journaliste, écrivain et conférencier
– Marie Cambone, enseignante et chercheuse en sciences de l’information et de la communication à l’IUT – Université Jean Moulin Lyon 3 – et PhD en muséologie
Scénographie : Claire Davy, Bibliothèques universitaires
Graphisme et composition : Frédéric Gerland, Service communication de l’Université

Un catalogue d’expo tiré à quelques centaines d’exemplaires réunira non seulement l’iconographie mais aussi les textes. Autrement dit c’est un ouvrage collectif sur le sens des comics (qui promet d’être un collector recherché), où vous retrouverez (entre autres) les gens qui ont écrit « Des Comics Et Des Hommes« , « Jack Kirby, le super-héros de la bande dessinée » ou (pour prêcher un peu pour ma paroisse) « Comics en Guerre« .

Pour ma part, c’est avec cette dernière casquette que je me suis plus particulièrement occupé de l’angle géopolitique, ce qui veut dire, oui, un peu la Seconde Guerre Mondiale (essentielle pour comprendre l’explosion des comics) mais aussi plusieurs autres conflits modernes. Ci-dessous une présentation globale de l’expo, qui sera aussi accompagnée de soirées thématiques, de visites guidées, de conférences et de nombreux événements annexes. Non, sérieux, réservez la date…


RESERVEZ LA DATE : La Société des ComicsL’exposition « La société des comics » a pour intention d’explorer la culture comics (bande dessinée produite aux États-Unis), en tant que culture populaire et médiatique. Issus de la société nord-américaine, les codes et les représentations des comics books ont su à la fois séduire des publics hors de leurs frontières mais également se décliner sur d’autres supports que le papier : cinéma, séries télévisées, jeux vidéo, etc. Cette tendance de fond a très largement contribué à la constitution de « mythes » et de figures archétypales contemporaines – dont le super-héros est la plus représentative – qui traversent les imaginaires et les classes sociales et qui fondent maintenant tout un patrimoine culturel commun.

Cette exposition scientifique sur l’univers du comic book, la première exposition à s’intéresser ouvertement à la dimension sociale des comics, vise à montrer en quoi les comics sont le reflet des grands changements sociaux et historiques de notre société. Elle invite à s’interroger sur les évolutions de ces représentations sociales, historiques ou morales à travers les points de rupture dans l’histoire et l’industrie du comic. Miroir social extrêmement révélateur, le comic book révèle les thèmes forts de l’époque, les tensions et les paradoxes qui la travaillent mais aussi les attentes, les espérances qui agitent les esprits et les cœurs.

Superman, symbole d’un peuple qui s’éveille du cauchemar de la crise de 1929, Batman protecteur de Gotham city, Wonder Woman qui incarne la vision conservatrice des relations hommes-femmes, Captain America icône patriotique des américains dans le combat contre le nazisme, Black Panther représentant des communautés noires, Hulk victime de l’atome, tant de super-héros confrontés aux dérives et aux évolutions de la société humaine. Les « nouveaux » super-héros apparus dans les années 1960 marquent encore davantage cette prise en compte des évolutions de la société : la crainte liée au progrès technique (notamment au nucléaire), la guerre froide, l’accent mis sur les problèmes de racisme ou de drogue et plus récemment la prise en compte de l’homosexualité ou le terrorisme.

On s’en reparle (de ça et du reste) plus en détails en septembre.