Septembre, c'est Science-FictionSamedi 16 et dimanche 17 septembre 2017, je participe une nouvelle fois au festival Comic Gone, à Lyon. D’abord parce que je n’ai pas encore eu l’occasion de dédicacer Comics en Guerre dans cette région (et que donc, du coup, la lacune sera comblée) [*], ensuite parce qu’on m’a demandé d’y donner une nouvelle conférence. L’édition 2017 de la Comic Gone est spécialement consacrée à Jack Kirby, année du centenaire oblige. Du coup, pour contrebalancer un peu avec des choses faites ces derniers mois (en particulier ma conférence sur Kirby et la mythologie, en Moselle), j’ai proposé cet angle complémentaire :

Septembre, c'est Science-Fiction

LE KING DE LA SCIENCE-FICTION
En 1932, Jack Kirby lit son premier roman de science-fiction, un genre qui guidera sa carrière dans les comics par la suite, avec plusieurs grandes idées se propageant des Fantastic Four à Captain Victory, en passant par les X-Men, les Inhumans, les New Gods ou les Eternels. Décodez avec nous ce fil rouge majeur dans l’oeuvre du King, pour mieux comprendre comment et pourquoi ses créations sont connectées (l’heure exacte sera communiquée dans les jours à venir). Le dimanche, de 14 à 15h

 Septembre, c'est Science-FictionAttention car cette année la Comic Gone est organisée de façon indépendante du festival Lyon BD. C’est à dire que non seulement elle ne se déroule plus aux mêmes dates (anciennnement, c’était début juin) mais qu’elle change aussi de lieu. Précédemment les stands comics étaient situés dans l’enceinte de l’Hôtel de Ville du premier arrondissement de Lyon (près de la place des Terreaux). Désormais Comic Gone se déroule à l’intérieur de la Mairie du 8ème arrondissement, 12 avenue Jean Mermoz 69008 Lyon (pas très loin de la Maison de la Danse de Lyon, pour ceux qui connaissent). La liste des invités est dense, comprenant Daniel Acuna, Alberto Albuquerque, Iban Coello, Fernando Dagnino, David Lafuente, Jean-Yves Mitton, Péré Pérez, Paul Renaud, Ciro Tota et beaucoup d’autres créateurs de BD… C’est un vrai pari des organisateurs de faire le choix de l’autonomie et j’espère que vous serez le plus nombreux possible à venir y faire un tour, pour récompenser les efforts de cette petite équipe.

[*] Bien entendu j’évoque Comics en Guerre parce que c’est « mon petit dernier », mais il est bien évident que je dédicace aussi mes autres ouvrages si d’aventure certains viennent avec.