Super-Héros, une histoire politiqueEn 2014, quand j’ai sorti mon premier livre sur l’histoire des super-héros, j’ai croisé plein de visages nouveaux, des lecteurs qui évoluaient dans d’autres cercles. Parmi eux, il y avait William Blanc, membre des « historiens de garde » et je dois bien avouer que, sur le coup, mon premier réflexe a été de me protéger avec les bras en hurlant « pas sur la tête ! »… Etant bien entendu que je ne me prends pas pour un historien moi-même, que ma formation est toute autre et que je ne voulais pas passer pour ce que je ne suis pas. Le fait est que William l’avait bien compris et n’est pas sectaire. Il se méfie juste de ceux qui usent et abusent du « roman national » et, ouf, mes écrits sur les super-héros français n’entrent pas dans cette catégorie. Depuis, nous nous sommes recroisés quelques fois pour des salons et des conférences communes. William a écrit un splendide ouvrage sur la représentation du Roi Arthur, livre dans lequel il a consacré, avec brio, toute une partie aux comics inspirés de près ou de loin par la légende arthurienne. L’étape suivant, logique, était que l’historien signe carrément, à son tour, un ouvrage sur les super-héros.

Ce livre nouveau, qui sort d’ici le début novembre, c’est Super-Héros, une histoire politique. Comme l’auteur m’a demandé d’en assurer la préface, j’ai pu jeter un coup d’œil (en fait plus qu’un simple coup d’œil) et lire en détail ce qu’il raconte sur ces figures classiques issues des comics, en le remettant dans le contexte de leur conception et de leur perception, un peu à la manière d’un Roland Barthes mais sans jamais s’éloigner du registre historique. C’est une autre manière de montrer que les comics ne se limitent pas au premier degré (ce que savent, je pense, la plupart des lecteurs endurcis) en les étudiants sous un jour nouveau. C’est un livre que je suis très content d’avoir pu parcourir (cela donne toujours de nouvelles pistes de réflexions) tout en y apportant, à mon humble niveau, une petite contribution de préfacier. Surveillez sa sortie car il vous fera regardez d’un jour nouveau des icones telles que Superman, Captain America ou Wonder Woman. Il y a même quelques persos moins « attendus », comme Red Sonja ou Howard The Duck.

Super-Héros, une histoire politique

Super-héros, une histoire politique, de William Blanc, aux éditions Libertalia (368 pages + 32 pages couleurs), 17 euros.

© 2018, Xavier Fournier. All rights reserved.