Paris Manga & Sci-Fi Show: captation des conférences sur Tom King et Daredevil

Paris Manga & Sci-Fi ShowCe week-end, je supervisais pour la deuxième fois l’organisation du forum des comics au Paris Manga & Sci-Fi Show. Certaines d’entre elles ont été filmées par le site Watchtower. D’une manière générale je n’aime guère le principe des captations in extenso des conférences, dans le sens où elles encouragent certaines personnes à ne pas se déplacer (et au bout du compte c’est autant de personnes qui ne viendront pas grossir les rangs du public, tendant à dépouiller l’événement d’une partie de son audience immédiate). Mais le forum en question, c’est une vingtaine de conférences et tables rondes en l’espace de deux jours. Si bien que même si Watchtower en a filmé quelques-unes, ce n’est que la partie visible de l’iceberg.

Regarder ces captations ne vous donnera qu’une petite idée de ce que vous avez manqué (et les vidéos sont filmées avec un son ambiant, ce qui fait qu’il convient de vous prévenir d’un certain brouhaha). En plus (ha ha ha), vous n’aurez pas pour autant le détail des planches projetées, ce qui fait que cela reste seulement un aperçu du rendu véritable de ces conférences.

Batman, Visions et Miracles, Tom King, ennemi de l’ordinaire

Suite à l’annulation de la venue de Ron Marz, pour lequel j’avais prévu quelques interventions, j’ai décidé, en guise de remplacement, de consacrer une conférence au scénariste Tom King (Batman, Heroes In Crisis…), l’un des auteurs qui a le plus percé ces derniers temps. Malgré une courte carrière (il a commencé à être publié régulièrement il y a moins de six ans), sa progression est fulgurante. Mais si l’on prend le temps de regarder ses projets avec du recul, on se rend vite compte du caractère autobiographique de son écriture.

Daredevil

Vendredi dernier la troisième saison de Daredevil arrivait sur les écrans de Netflix. Dans le même temps, Marvel amorce un arc narratif qui verra la Mort de Daredevil (ne tremblez pas trop : d’autres super-héros y sont passés aussi, ils vont mieux depuis). Cette conjoncture fait qu’il me semblait opportun de revenir sur le destion du justicier aveugle. Daredevil est né en 1964 (et je commence même la conférence par l’année 1940), résumer tant de décennies en l’espace d’une demi-heure impose d’être synthétique et de faire parfois des enjambées aussi grandes que celles de l’Homme-aux-échasses. On comprendra aussi que j’ai voulu le présenter à un public néophyte qui ne le connait peut-être que par l’écran…


Pour rappel, je suis en « vraie » conférence samedi prochain (27 octobre 2018) à la Médiathèque Boris Vian pour traiter cette fois des « comics au féminin ».

© 2018, Xavier Fournier. All rights reserved.