Avis à la population : si vous êtes auteur et que vous recevez un jour une invitation de l’association les Croqueurs de bulles pour participer au festival BD de Beire-le-Châtel, en Côte-d’Or… foncez sans hésiter. Ce week-end j’ai eu la chance d’être parmi les « guests » de l’édition 2017, dans une liste qui comprenait des scénaristes ou artistes comme Alexe, Christophe Alvès, Oliver Hudson, Romain HuetLaurent Lefeuvre (qui proposait en avant-première l’excellent Comme une Odeur de Diable), Giuseppe Manunta, Jean-Marie Minguez, Jean-Yves Mitton, Thierry Mornet et même une maison d’édition, Original Watts. Entre autres dédicaces et discussions, le festival a été l’occasion d’une table ronde sur les comics à la française, réunissant Sonia (du blog Comics Have The Power), Laurent Lefeuvre (Fox Boy), Jean-Yves Mitton (Mikros), Thierry Mornet (le Garde Républicain) et moi-même (pour Super-Héros: Une Histoire Française).

Dans les coulisses, je vous passe le fait de partager le gîte avec Thierry et Jean-Marie (le Tigre de Perpignan) en mode week-end entre potes, de profiter d’un concert de plus d’une heure de Jean-Yves Mitton (Blek le Roc…). Après avoir vu une performance d’une vingtaine de minutes à Malbrouck, en début de ce mois, je me dis qu’à ce stade on va bientôt être obligé de le surnommer Blek le Rock). Et puis ce moment surréaliste où Jean-Yves s’est mis à se renseigner sur les marqueurs que j’utilise pour les dédicaces, les préférant aux siens…

Quand on me « pitch » un festival en m’expliquant qu’il se veut familial et convivial, j’ai toujours un petit peu d’appréhension. L’expérience montre que parfois (je dis bien PARFOIS), « familial et convivial » est une expression qui cache « on a organisé les choses à moitié en bricolant et niveau public on n’aura que nos proches« . Parfois, cela augure donc d’un parcours du combattant. Ici ce n’est très certainement pas le cas, les mots ont un sens. La moindre petite attention est là, sans stress, jusqu’à l’idée d’offrir aux auteurs des baches/posters à l’effigie de leur livre (pratique pour les prochains festivals) ou même un mug incorporant la couverture de leur dernier ouvrage. La petite équipe des Croqueurs de bulles se bouge, fait certes avec les moyens du bord mais avec une énergie et une organisation qui font que tout est parfait. Ce week-end, en tout cas, l’était…

© 2017, Xavier Fournier. All rights reserved.